Cette semaine je ne savais pas vraiment de quoi vous parler. Il faut dire que j’ai été bien prise par le temps et n’ai pas vraiment eu le temps de réfléchir.

Du coup, j’ai envie de vous parler de Souvenange. Certains d’entre vous ont peut-être déjà vu ou lu que depuis quelques mois déjà j’interviens comme bénévole pour l’association Souvenange (www.souvenange.fr).

Souvenange est une noble association d’accompagnement au deuil périnatal par la photographie.

Oui, nous photographions des bébés morts-nés, nous retouchons aussi les photos envoyées par les parents qui n’ont pas eu la chance de bénéficier de nos interventions. Et non, ce n’est pas « morbide ».

Hélène Delabre, présidente de l’association aime dire que « nous ne photographions pas la mort, nous photographions l’amour ». Moi j’aime dire que « nous photographions des bébés que les parents n’auront jamais la chance de photographier eux-mêmes »

J’aimerais vous parler un peu plus de mon engagement pour cette association. Je ne sais plus quand est-ce que je me suis engagée exactement mais je sais que ça m’a semblé une évidence. Pourquoi ? Je ne sais pas. J’ai la chance de n’avoir jamais été confrontée à pareille tragédie. Tout ce que je connaissais du deuil périnatal avant de m’engager me venait de ma grand-mère.

Ma grand-mère a perdu un bébé. Lorsque j’étais enfant, elle m’en parlait, parfois. Elle était forte, elle m’en parlait toujours avec le sourire. Quand je lui ai demandé la première fois pourquoi Laurent, ce bébé qu’elle seule, et probablement mon grand-père, ont connu, était mort, elle me répondait « on ne sait pas, il est mort-né ». Toujours avec le sourire d’une femme forte. Elle n’avait pas oublié ce bébé qu’elle avait porté. Je me souviens bien, lorsqu’elle et mon grand-père m’emmenaient au cimetière voir leurs parents, nous passions toujours par ce petit carré de bébés tombes où reposait, et repose encore, Laurent. Je connaissais le chemin par cœur. Et après plus de 15 ans de désertion du cimetière, je n’ai eu absolument aucune difficulté à retrouver le chemin de cette mini tombe désormais rongée par le temps.

Aujourd’hui que je suis moi-même maman, que j’ai porté la vie, je me demande comment elle faisait. Comment elle faisait pour être si forte, pour sourire. Certains, qui n’ont pas vécu de pareil drame, pensent qu’on oublie. Je crois au plus profond de moi qu’on n’oublie pas. Qu’elle n’avait pas oublié. J’aurais aimé, enfant, savoir à quoi ressemblait ce tonton que je n’aurai jamais. Ce petit frère que mon père n’a jamais eu. Lui non plus n’a pas oublié. Je me souviens lorsqu’il chantait à la guitare « toi, le frère que je n’ai jamais eu, sais-tu si tu avais vécu, ce que nous aurions fait ensemble ». Papa, si tu me lis, elle n’avait pas oublié, toi non plus.

Je crois que c’est l’histoire de ce bébé perdu, de ce petit frère qui n’est jamais venu, de ce tonton que je n’aurai jamais, qui m’a pour la première fois sensibilisée au deuil périnatal.

Et je crois qu’à chaque fois que naissent des paranges dont je photographie ou retouche les petits anges, c’est un cadeau que je fais aux parents mais également à ma mamie qui a rejoint son ange depuis un peu plus d’un an. Et qui aurait probablement aimé lui rendre hommage en image, comme elle le faisait avec tous ceux qu’elle avait aimés et qui trônaient fièrement dans son salon. Peut-être avec plus de discrétion, certes.

Ce qu’on fait chez Souvenange, c’est bien plus que prendre des photos. On offre l’éternité à ces enfants que les parents n’auront pas la chance de voir grandir. On leur offre l’opportunité d’être soutenus par leur entourage pour qui ce bébé ne peut exister qu’à travers nos images. On leur offre la possibilité de ne plus cacher leur peine pourtant bien réelle pour ce bébé qui semble si irréel pour le reste du monde.

J’étais partie pour vous parler de ma dernière expérience. Vous offrir un témoignage qui vous permettrait de mieux comprendre notre action. Mais je crois que ce sera pour une prochaine fois.

La photographie est thérapeutique pour soi et pour les autres <3

Share This

Share this post with your friends!