J’ai réalisé mes premières prestations mariage il y a peu, et ces expériences extraordinaires m’ont permis de réaliser ce dont je ne doutais pourtant pas : si vous voulez des photos de qualité, ne négligez pas le poste de dépense « photographe ».

 Je ne doute absolument pas des compétences artistiques de Robert, ni de sa maîtrise du mode manuel de son appareil photo hyper évolué. Cependant, vous devez savoir que photographier un mariage est un vrai métier à part entière. 

Quelle est la différence entre un photographe professionnel et Robert ou un « semi-professionnel » ?

1/ Le budget

Evidemment, le budget est un facteur omniprésent dans la préparation de votre mariage. Un photographe professionnel, pour une journée type de la cérémonie à l’ouverture de bal, vous coûtera minimum 1100/1200 euros jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour certains photographes. Alors qu’un semi-professionnel vous en demandera entre 400 et 800 euros la journée complète. Pour Robert, ça ira de la gratuité à 100/200 euros.

2/ Le matériel

Une des choses les plus importantes sur lesquelles je mets en garde mes clients concerne le matériel.

Un appareil photo performant et les 2 objectifs qui vont bien, coûteront environ 4000 euros au photographe. Un photographe professionnel qui se respecte double son matériel. Je ne le rappellerai jamais assez, il serait bête que l’appareil photo de Robert ou du semi-pro tombe parce que tata Josie n’a pas regardé où elle marchait… Au lendemain de votre mariage vous n’aurez plus que vos yeux pour pleurer et votre mémoire pour faire honneur à cette belle journée.  L’économie vaut-elle le sacrifice ?

3/ L’expérience et le savoir-faire

Je l’ai déjà dit, photographier un mariage demande une certaine polyvalence. Polyvalence technique bien sûr, pour gérer les différentes variations de luminosité tout au long de la journée, le choix des objectifs pour offrir des images de la meilleure qualité possible, sans parler de la composition évidemment.

Photographier, c’est être au cœur de l’action, observer ce qu’il se passe autour de nous et anticiper pour déclencher au bon moment et figer l’instant.

 

C’est aussi être capable de s’imposer lorsque c’est nécessaire tout en restant discret.  Et tout cela n’est pas inné.

Et le gros bonus du photographe professionnel est qu’il n’est pas un simple photographe, il vous accompagne tout au long de la journée, vous conseille, vous guide, vous rassure lorsque c’est nécessaire. Robert et le semi-pro ne seront peut-être pas aussi attentionné.

4/ La sécurité

Avec un photographe professionnel, vous signez un contrat. L’argent que vous dépensez est destiné à la réalisation de votre reportage, et le photographe ne peut s’en délier. Ou en tout cas c’est extrêmement rare car cela nuirait terriblement à sa réputation.

Le contrat que vous signez, généralement, vous protège en cas de perte des photos (on ne le souhaite à personne évidemment, mais par exemple un vol de boitier avant transfert des images peut arriver, malheureusement). Ce qui ne sera le cas ni avec Robert ni avec le semi-pro.

Par ailleurs, le photographe professionnel effectuera son travail du début à la fin de la prestation telle que convenue dans le contrat. Robert, lui, pourrait avoir envie de profiter de la journée, ou simplement en avoir marre, ou encore faire des pauses pendant les temps les plus forts de la journée. Il pourrait également refuser de réaliser les images qu’il n’aime pas faire. Mais c’est gratuit ! Le photographe professionnel saura, en général, garder une attitude professionnelle justement !

5/ La restitution des images

Je ne sais pas comment Robert compte vous restituer vos images, mais je vous conseille d’en parler avant de le missionner.

Un photographe professionnel saura vous restituer vos images en qualité optimale. Selon la formule qu’il vous propose, il dispose généralement de supports numériques et papiers de qualité qui vous permettront de garder vos souvenirs sur le long terme. Par ailleurs, ses photos auront bénéficié d’un traitement professionnel (plus vulgairement : retouche).

Un photographe semi-pro, n’a pas toujours les connaissances approfondies du post-traitement, veillez donc à vérifier ses galeries précédentes afin de ne pas avoir de surprise.

Par ailleurs, attention au format et à la qualité des photos qu’il va vous transmettre.

 En bref, à moins de ne vous y connaitre parfaitement, optez pour un professionnel.

 Une petite précision concernant les photographes professionnels débutants, dont je faisais partie pour cette saison. Je ne les intègre pas dans la catégorie des photographes semi-pro. On débute tous un jour. Ils sont généralement dans la même tranche de prix que les semi-pro mais peuvent vous garantir le contrat, le matériel et la restitution des images. Il suffit de bien leur poser les questions. Ils n’ont généralement pas de galerie mariage mais vous devriez pouvoir visualiser leurs autres galeries pour vous faire une idée de leur style. Rien ne vous garantit le résultat, à vous de voir si vous leur faite confiance.

 

Pour ma part je remercie mes tous premiers mariés de m’avoir fait confiance !

 

©Les photos de l’article ne sont pas libre de droit. Crédits photos Emilie Figuier Photographie - Objectif bien être

Share This

Share this post with your friends!